28/04/2019 - 17:00

Le documentaire sonore, c'est comme du cinéma, mais rien que pour les oreilles.
Assis-e, allongé-e, les yeux fermés, avec une tasse de thé, seul-e ou entre ami-e-s, venez écouter le travail de création sonore de jeunes auteur-ices, qui partent à la pêche au sons.

Cette séance d'écoute #4 s'inscrira exceptionnellement dans le cadre du Festival FMdB ("Faîtes moins de bruit, Festival des Musiques Débranchées : http://www.faitesmoinsdebruit.com).

Exceptionnellement, nous nous installerons dans la salle du Théâtre (les fauteuils y sont également moelleux!).
A l'issue de cette écoute collective, vous pourrez allez tendre vos oreilles vers d'autres perspectives... et notamment celle d'un concert de Sanseverino !


Justement, la thématique de cette séance d'écoute #4 sera : "ENTENDRE"... ou... ne PAS entendre).
Entre fiction et réalité, nos fabriquant-e-s d'histoires du jour brouilleront les pistes de nos tympans.

Programmation :

- Micro-Contact
Un documentaire de Bastien Lambert / 14 min

"Comment découvrir le monde lorsque l’on est privé de la vue et de l’ouïe?
Clément est sourd-aveugle de naissance. Chaque jour, ses parents tentent de comprendre ses
besoins, ses désirs, ses frustrations, ses joies, en communiquant avec lui par le sens du toucher.
À partir d’une rencontre intime dans leur univers familier, j’interroge leur gestes quotidiens pour
décrypter le langage-toucher qu’ils inventent au fur et à mesure des années. Mon micro devient
une sonde, qui m’aide à trouver ma place au sein de ce trio si fusionnel."

- L'Oreille Invisible
Une pièce sonore de Claire Messager / 30 min

"Thumette, Bastien et Damien sont sourds.
Au travers des voix de comédiens, ils font entendre, d'autres manières de voir, d'entendre, de s'exprimer."

- L'Homme aux Oreilles d'Or (ARTE RADIO)
Un documentaire d'Aurélia Nardini / 22 min

"Dans un sous-marin nucléaire d'attaque, l'arme la plus puissante est celle de l'écoute. Sous les mers a lieu une véritable guerre acoustique menée par ceux qu'on appelle les "oreilles d'or". Avec une ouïe extrêmement fine due à un entraînement intensif, une oreille d'or est capable d'identifier un navire, sa direction et sa vitesse.
Jean a été oreille d'or pendant vingt ans à bord de sous-marins français. Le casque sur les oreilles, il se retrouve à plus de 80 ans à nouveau plongé dans la situation qu'il a connu en mer. Il tente de reconnaître les sons, puis de nous les décrire. Sa mémoire reste vive et son oreille aiguisée.
Pour ce portrait Aurélia Nardini a créé des micro-compositions, sortes de chimères sonores d'un périple sous-marin fantasmé.
Cette création a reçu la bourse Scam Brouillon d'un rêve sonore 2015."


Entrée libre, sortie au chapeau.
Thé, café et tisane à portée de bouches.